[an error occurred while processing this directive]
  • Fin octobre, j’ai été contacté par la Poste, qui lançait une opération de communication à destination des blogueurs parisiens.

    Le principe : envoyer une lettre recommandée à une quinzaine de blogueurs, et leur demander de publier sur leur blog, un retour d’expérience sur le temps passé à attendre au bureau de poste. Chaque blogueur se voit promettre un chèque cadeau d’une valeur de 100 euros (attention aux articles sponsorisés !).

    L’objectif annoncé : communiquer sur la réorganisation de 140 bureaux de poste à Paris et sur l’adaptation des horaires d’ouverture à la vie des parisiens.

    Lire la suite…

  • Après quinze ans d’abstinence, je me décide à m’équiper d’un mobile, d’un cellulaire quoi, oui, d’un portable (comment dit-on au juste ?) et tant qu’à faire, je choisis un vrai forfait mensuel, avec une petite heure trente d’appel seulement, mais un accès internet illimité, des SMS/MMS illimités, et tout cela sur un iPhone 3GS. Tchat en ligne, accès aux réseaux sociaux, jeux en réseau, un véritable ordinateur dans la poche. Un outil pour geek éclairé, dont j’espère me montrer digne.

    Après quelques jours d’utilisation et de bonheur non dissimulé, je décide de me connecter au site de Bouygues Telecom, pour contrôler le temps d’appel restant sur mon forfait. Après plusieurs tentatives, il me faut cependant renoncer : mon numéro de téléphone n’est pas reconnu par le fournisseur. Je ne suis « pas client de Bouygues Telecom ».

    Lire la suite…

  • Paris, gare Saint Lazare, une immense affiche flotte au dessus des quais. Le but : sensibiliser à l’abandon des animaux en début d’été. Le moyen : faire exprimer à un chat, à un chien, l’incompréhension d’être laissé par son maître qu’il aimait.

    Pas très lol, le lolcat (cf. cet article) de 30 millions d’amis. Jugez par vous-même :

    (I don’t know what got into him, I loved him though)

    Parce que les vrais lolcats parlent davantage à certains d’entre nous, je vous propose ici une version relolcatisée de ce nonlolcat. Qu’en pensez-vous ?

    Version anglaise du nololcat relolcatisé :

    Version française du nololcat relolcatisé :

  • Une jolie couronne, aux couleurs joyeuses, empruntée au site de la Quadrature du net.

    Hadopi enterrée ?

    Si c’est le cas, il faudra bien suivre ses rejetons, dont LOPPSI 2, la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure.

  • Retour sur le cortège anti-hadopi qui a défilé le 1er mai.

    Des députés, quelques geeks, et des associations opposées au projet de loi s’étaient réunis pour manifester contre Hadopi.

    Côté geek, la Quadrature du net était aussi représenté par plusieurs de ses membres, ainsi que l’association Tous ensemble contre HADOPI.

    Mais c’est surtout la présence de trois députés engagés contre le projet de Christine Albanel qui a été remarquée : Patrick BlocheJean-Pierre Brard, et le député européen Alain Lipietz menaient le cortège.

    Lire la suite…

  • Un village lozérien que je connais bien, incarne parfaitement la fracture numérique telle que nous la vivons actuellement.

    Là bas, une connexion à l’internet atteint – au mieux – un débit de 4 Ko/s. Comptez 15 min pour charger une photo de 3 Mo, si votre ordinateur n’est pas occupé par une mise à jour de l’antivirus ou du système d’exploitation.

    Il y a peu de chance que quiconque s’installe dans ce village, mis à part quelques originaux tentés par un retour à la nature.

    Cependant, le plan France Numérique 2012 prévoit le raccordement de tous les Français au haut-débit d’ici 2012.

    Lire la suite…

  • Une liste de différentes actions qui s’organisent contre la loi Hadopi (tout juste adoptée par l’Assemblée nationale).

    - Faire confiance aux hackers qui vont s’efforcer de faire condamner un maximum d’innocents. L’idée est simple : multiplier les condamnations injustifiées démontrera l’impossibilité d’appliquer correctement la loi. Pour cela, plusieurs moyens peuvent être employés : pirater les accès wifi, pratiquer l’injection d’IP (The Pirate Bay a prévu d’ajouter des IP innocentes dans ses listes de téléchargeurs), répandre des troyens capables de télécharger silencieusement depuis les pcs d’ « honnêtes » gens. Par ailleurs, les envois de fausses mises en demeure seraient à l’étude pour provoquer la panique dans les foyers et l’envoi massif de protestation de la part des personnes accusées à tort.

    Lire la suite…

  • Samedi 28 février, 15 heures, sortie du métro à Pigalle. Une soixantaine de personnes s’est rassemblée à l’appel du collectif des déboulonneurs. L’objectif du jour : le barbouillage de trois grandes affiches publicitaires. Ce sera la 34ème opération de ce genre dans la capitale.

    Il est difficile de distinguer les membres du collectif des sympathisants ou des curieux. On me dit que le collectif n’a pas de statut, qu’il ne s’agit pas d’une association. Chacun peut donc s’en réclamer.

    Nicolas Hervé et Arthur Lutz, qui ont représenté les déboulonneurs auprès du ministère de l’environnement mardi dernier, sont tous deux présents. Arthur Lutz m’accorde un bref entretien avant le début de la manifestation (cliquer sur le bouton vert pour écouter) :

    Lire la suite…

  • Associations et professionnels de l’affichage se réunissent pour réformer la loi sur la publicité.

    Le Conseil national du paysage (créé par le ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire), a créé un atelier de réflexion, intitulé « Publicité et entrées de ville ». Il s’agit d’y discuter les bases d’une réforme de la législation en matière d’affichage publicitaire, et notamment de la loi de 1979.

    À l’issue de la deuxième réunion de ces acteurs, le 24 février, trois associations ont donné une conférence de presse commune afin d’exprimer leur point de vue et leurs attentes :

    Lire la suite…

    Tags:

  • Parce que le besoin de donneurs se fait de plus en plus pressant, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a signé un arrêté qui élargit les critères du don du sang. Mais pas pour les homosexuels, qui constituent encore une population à risques.

    (lire l’article sur rue89.com et celui sur liberation.fr

    L’argument clé en faveur de cette discrimination est le suivant :

    Les données épidémiologiques sont incontestables: entre 10 et 18% des gays sont contaminés, alors que ce pourcentage est de 0,2 % pour les hétérosexuels. Les situations épidémiques ne sont pas les mêmes. Il y a un risque, et ce risque est trop élevé. D’où le maintien de cette contre-indication.

    Cela ne viendrait-il à l’idée de personne, qu’un homosexuel ayant des pratiques à risques n’ira pas spontanément proposer son sang, pour la simple raison qu’il sait qu’il peut être contaminé ?

    S’il y avait un chiffre à mettre en avant, ne serait-ce pas le pourcentage des personnes donnant leur sang contaminé sans se douter qu’elles sont contaminées par le virus du SIDA ?

    Affirmer qu’il est (nettement) plus risqué d’utiliser le sang des homosexuels, n’est ce pas supposer que ceux-ci sont moins capables que d’autres d’évaluer les risques liés à leurs pratiques ? Ne serait-on pas en train de les prendre, un tout petit peu, pour des irresponsables ?

    Source de l’illustration : http://www.dondusang.net

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
S'abonner aux articles

Geek mais pas trop sur Facebook
et sur Twitter !

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
over-blog.com - fan9 - shop6