[an error occurred while processing this directive]


  • En équipant ses stations de métro et de RER d’afficheurs publicitaires à cristaux liquides, la RATP prend le risque de mécontenter ses usagers.

    Ces écrans « intelligents » équipés de caméras provoquent des réactions vigoureuses, de la part d’associations de défense des libertés individuelles (Résistance à l’Agression Publicitaire, Robins des Toits, Souriez Vous Êtes Filméslire leur communiqué). Selon le journal Le Monde, des élus se seraient joints à ces associations afin de lancer une action en référé dans les prochains jours.

    C’est l’atteinte à la vie privée symbolisée par ces dispositifs, qui, pour l’essentiel, anime les protestations.

    En effet, le système présent dans les ACL (afficheurs à cristaux liquides) utilise une caméra pour filmer les passants. Il permet de reconnaître le sexe de la personne filmée, d’identifier l’objet de son attention, de mesurer sa distance à l’écran, et pourrait même déterminer l’âge de la personne, sa taille, son style vestimentaire…

    La polémique sur les ACL s’ajoute à celle déjà provoquée par les cartes de transport Navigo. Celles-ci, équipées d’une puce RFID nominative, permettent techniquement, de suivre les trajets de leurs abonnés à travers les transports d’Île de France. La version anonyme de la carte Navigo, réclamée par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), est distribuée au compte-gouttes et à un tarif controversé.

    Mais les afficheurs de la RATP ne posent pas seulement un problème de respect de la vie privée. En s’efforçant d’adapter la publicité au passant, le système constitue aussi une forme d’agression à son encontre.

    Presensia, start-up française, a récemment développé un écran olfactif, qui émet des odeurs en direction des passants, selon leur sexe, âge, etc. Ce système, baptisé Scentys, a pour vocation d’équiper des magasins de parfums, ainsi que des galeries commerciales.

    De même, la société Quividi met en place des systèmes proches des ACL de la RATP, destinés à des grandes surfaces. Voici une vidéo illustrant le fonctionnement du logiciel (source : http://www.quividi.com) :

    (la couleur des cercles est liée au sexe de la personne, reconnu par le logiciel)

    Ce qu’il semble utile de souligner dans le cas de la RATP, c’est qu’on ne prend pas le métro comme l’on rentre dans une grande surface.

    Lorsque l’on pénètre dans un magasin, il s’agit d’une démarche volontaire s’inscrivant dans un contexte commercial. Les usagers du métro, eux, ne parcourent pas les stations de la RATP pour effectuer des achats ; ils se rendent, en général, à leur travail.

    Nous pouvons sans trop d’effort, ignorer les affiches traditionnelles. Mais serons-nous capables d’ignorer des écrans lumineux qui nous interpellent en diffusant des vidéos, des sons, et pourquoi pas des odeurs, pour attirer notre attention ? Surtout si ces messages sont délivrés en fonction de notre sexe, de notre âge, de notre tenue vestimentaire ?

    Sans compter que les ACL sont dotés d’émetteurs-récepteurs bluetooth, susceptibles d’envoyer aux passants des offres (coupons, réduction, etc) sur leur téléphone ou leur ordinateur portable.

    source : Ooh-tv

    L’un des premiers ACL, installé à la station Étoile
    Source : Ooh-tv

    Dans un communiqué de presse diffusé par la RATP fin 2008, on apprend que 400 panneaux seront déployés dans les stations de métro et RER de la région parisienne durant le premier semestre 2009.

    C’est la société Mediatransports qui conçoit les panneaux, déjà disposés à la station Étoile, à Paris.

    On lit dans ce même communiqué :

    Dès le 2e semestre 2009, MediaTransports installera 800 mobiliers dans les grandes gares SNCF de Paris et de province. Fin 2009, ce seront donc 1 200 mobiliers numériques qui auront pris place dans le métro et dans les gares.

    En conclusion, il me semble que la RATP procède à un abus de pouvoir en imposant à de simples usagers des transports en commun, des contenus qui devraient être diffusés dans des enceintes dédiées à l’achat, comme des galeries commerciales, des magasins, des salons/foires…

    Si le sujet de l’agression publicitaire vous intéresse, nous vous conseillons le site RAP (Résistance à l’agression publicitaire).

    source : photomontage réalisé par le service de presse de la RATP

    source : photomontage réalisé par le service de presse RATP

    Posté par Fabulatio à 16h51

    Tags:

  • 6 commentaires

    WP_Modern_Notepad
    • Pierre a écrit (

      Entierement d’accord avec l’analyse de l’article. Je pense meme que les galeries commerciales devraient etre considerees comme des abuseurs aussi : si je vais acheter du pain, ce n’est une demarche volontaire que parce que cest une necessite vitale. Au nom de quoi je suis alors sence etre arose de messages imbeciles et destines a me vendre a tout prix des trucs qui ne m’interessent pas forcement ? J’ai pas de portable, donc pas de soucis pour les messages a recevoir. Mais pour ce qui est de la puce, je trouve cela particulierement inquietant. Un livre a lire absolument « Sous l’oeil des puces. La RFID et la démocratie, Michel Alberganti, Actes Sud, 2007″, qui mettait en garde pour ce qui se fait desormais maintenant. Si je comprend bien, pour ne pas etre cible dans le metro, il va falloir porter un masque et fonctionner avec des tickets a l’unite acheter avec du cash ? On entre dans un monde qui sent « 1984″ a plein nez. Resistance : il va falloir developper les apareils capables de reperer les puces dans nos fringues et ailleurs, et les rendre folles. Le jeu vaudra peut-etre la peine, affolement des centres de securites qui nous fichent desormais comme des rats de laboratoire…

    • DDR2 a écrit (

      J’avoue que c’est un peu flippant, mais les caméras londoniennes ne sont pas beaucoup mieux …

      Après, il y a le côté « marrant » de la chose : on va pouvoir affoler les récepteurs-émetteurs, mettre nos propres pubs (la colle et moi … ça n’a jamais collé :D ), faire peur aux gens en mettant des films d’horreurs en boucle. Bref, que de petites réjouissances pour nos gentils petits cerveaux de g33ks qui vont forcément détourner quelques-uns de ces panneaux.

    • jyves a écrit (

      Merci pour cet article qui nous fait bien apprécier notre statut de gogo-consommateurs, du moins pour les publicistes en question. oui, tous ceux branchés électronique, SVP, donnez nous des moyens de faire de la résistance : quel engin peut affoler ces caméras et capteurs ?
      Entrons en résistance; pour ma part je suis partant. bien que loin de la capitale.
      En tout cas je relaie cet article sur notre blog http://www.aloes-boucau.com
      Merci à « Fabulatio » du travail réalisé et pour son état d’esprit… vengeur ?

    • Oliv' Kronsilds a écrit (

      Encore une fois, le réalisateur de Minority Report avait vu juste !

    • Fabulatio a écrit (

      Certains risquent de mener la vie dure aux ACL : lire http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/2008/12/quand-la-pub-po.html

    • rerami2n a écrit (

      Cela ne sert à rien. Cela peut en effet être bien qu’il y ait des caméras! imaginez on vous agresses à côté de cette borne et ba automatiquement un agent est prévenu. Maintenant si vous ne voulez pas des caméras très bien mais toute celles du métro seront supprimés donc bonjour les agressions et puis les Navigo n’emettent rien pas comme les mobiles…

    Écrire un commentaire

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
S'abonner aux articles

Geek mais pas trop sur Facebook
et sur Twitter !

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
over-blog.com - fan9 - shop6