[an error occurred while processing this directive]


  • Le Kindle 2 vient de sortir. Bien qu’il ne soit pas possible de se le procurer en France, voici une vidéo qui présente ses fonctionnalités (sous-titrée en français par Geek mais pas trop) :

    Dans l’article Le papier électronique fait attendre la presse quotidienne, j’évoquais le retard français en matière de livres électroniques, et le besoin urgent qu’éprouve la presse quotidienne de passer à l’ère de l’édition  dématérialisée. Aux USA, le secteur est en forte croissance, la première version du Kindle est d’ailleurs restée longtemps en rupture de stock.

    Pour ceux qui ne connaissent pas le Kindle, voici d’abord quelques rappels :

    • Le Kindle est commercialisé par Amazon.com, grande librairie en ligne basée à Seattle (en France, sa filiale Amazon.fr est un concurrent de Alapage.com, Fnac.com, etc.)
    • Le Kindle est un livre électronique, appelé aussi ebook, dispositif électronique permettant d’afficher le contenu d’un fichier texte, mais aussi des images, des schémas.
    • L’affichage du Kindle utilise ce que l’on appelle de l’encre électronique, cristaux liquides qui ne consomment de l’énergie que lorsqu’ils changent d’état. L’écran du Kindle n’émet pas de lumière, il peut ainsi être lu en plein soleil, et sa lecture s’apparente à celle d’un véritable papier, sans entrainer de fatigue oculaire spécifique. La faible consommation de l’écran permet une autonomie d’une trentaine d’heures au Kindle.
    • Le Kindle permet d’acheter et de télécharger des livres via le réseau des téléphones portables. Il suffit de se trouver dans une zone couverte par un opérateur de téléphonie portable pour choisir un livre et le recevoir en quelques secondes sur son lecteur.
    • Il est possible de télécharger le premier chapitre d’un livre avant de l’acheter.
    • Les livres achetés sur le Kindle sont vendus par Amazon, mais il est possible, moyennant quelques centimes par envoi, de transférer par email sur le lecteur, un livre électronique existant ou des documents divers.

    Du point de vue de nombreux utilisateurs, l’inconvénient principal du Kindle 1 (et des ebooks du même type), consiste en la lenteur de son affichage. En effet, avec plus d’une seconde à patienter à chaque changement de page, il est difficile de feuilleter un livre rapidement, ou d’écrire sur l’écran via un clavier. Il est pénible de choisir un livre, annoter un texte, lorsque c’est aussi lent.

    Pour contourner ce problème, les ebooks de première génération disposaient d’un affichage additionnel plus rapide, sous forme d’une toute petite colonne sur le côté, permettant à l’utilisateur, via une roulette, de sélectionner une option, cliquer sur un menu, sans patienter de nombreuses secondes. Voir les annotations (1) et (2) sur l’illustration ci-dessous :

    La nouveauté, c’est que l’encre électronique du Kindle 2 est, très nettement, plus rapide. Ce qui permet de s’affranchir du système antédiluvien colonne + roulette. Dans la vidéo précédente, vous remarquez la possibilité d’écrire à l’écran sans temps de latence important.

    Par ailleurs, le design de l’appareil est plus épuré, il est plus fin, plus léger… Que manque-t-il ? La couleur, probablement. Et surtout l’arrivée sur le territoire français de ce genre d’appareils.

    Posté par Fabulatio à 13h59

  • Écrire un commentaire

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
S'abonner aux articles

Geek mais pas trop sur Facebook
et sur Twitter !

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
over-blog.com - fan9 - shop6