[an error occurred while processing this directive]


  • Sciences 04/02/2009

    Trois hypothèses pour expliquer le mystérieux retour du loup en Lozère.

    Le 27 janvier, un bref article publié sur le site d’Europe, indiquait un possible « retour » du loup en Lozère :

    Retour, d’accord, mais retour… d’où ?
    Le texte ne l’indique pas :

    Des traces de loup ont été repérées jeudi sur la commune des Bondons, en Lozère, et un agent du parc des Cévennes affirme qu’il a pu observer visuellement l’animal. Si les analyses confirment ses dires, cela confirmerait le retour de l’animal dans le département où il avait disparu après guerre.

    Des agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et du parc national ont suivi les traces dans la neige et réalisé des prélèvements transférés pour analyse à Lyon. Les résultats définitifs des analyses ADN seront connus dans trois semaines.

    Les traces de deux loups, une femelle âgée et un jeune mâle, avaient déjà été confirmées en février 2007 sur la commune de Saint-Laurent-de-Muret en Lozère. La préfecture cherche à savoir si le nouvel animal repéré est l’un d’eux. Si tel est le cas, l’Etat pourrait confirmer que le département de la Lozère est désormais habité par le loup après avoir observé deux hivers consécutifs.

    Le loup « avait disparu après-guerre ». Et depuis quelques jours, il est à nouveau présent. L’article ne précise pas d’où il vient, ni ne pose la question. Trois raisons peuvent cependant être avancées.

    Hypothèse 1 : la porte des étoiles

    Les loups ont emprunté, à la fin de la guerre, un portail interdimensionnel afin de quitter notre pays en proie au baby-boom (« ces humains sont décidément trop nombreux », auraient-ils déclaré). Aujourd’hui, les conditions sont réunies pour un retour dans la région du Gévaudan.

    La Lozère est en effet un département particulier. D’après Wikipedia, la forêt occupe 45 % de sa surface. On trouve environ 75000 habitants en Lozère, soit 15 personnes seulement au kilomètre carré. Le chef-lieu, Mende, représente la plus forte concentration humaine du département, soit 12 000 habitants. En Lozère, les hivers sont rudes.

    Le loup, un adepte des grandes étendues froides où l’homme n’ose s’aventurer, a donc décidé de se réimplanter en Lozère, alors que l’univers parallèle qu’il occupe, est depuis quelques temps, réellement bondé (en loups).

    Une variante de cette hypothèse est la suivante : un couple de jeunes loups (aperçus à Saint Laurent de Muret, voir article) a décidé de fuir l’univers parallèle. Le mâle et la femelle étant issues respectivement de deux familles rivales, leur amour n’était possible que dans une autre dimension. Les fugitifs auraient réactivé le portail d’où venaient leurs ancêtres. La France étant le pays romantique par excellence, nous devons nous réjouir d’accueillir une telle aventure sentimentale.

    Il est urgent, cependant, de localiser au plus vite le portail interdimensionnel afin d’en contrôler l’accès. Il serait fâcheux que des millions de loups l’empruntent du jour au lendemain. Sans compter une éventuelle Bête du Gévaudan qui (re)pointerait le bout de son nez (car enfin, on ne l’a jamais retrouvée, la Bête du Gévaudan).

    Hypothèse 2 : la génération spontanée de loups

    On le sait depuis l’Antiquité, la vie apparaît spontanément lorsque les conditions idoines sont réunies.

    Aristote l’écrivait : les pucerons sortent des bambous, de la boue émergent les vers et les grenouilles. Au XVIIème siècle, le médecin flamand Jan Baptist Van Helmont a montré que l’on peut facilement fabriquer des souris à partir de grains de blé mélangés à une chemise imprégnée de sueur humaine. Quant aux vers dans le fromage ou dans la viande avariée, tout le monde sait qu’ils apparaissent spontanément.

    Le loup est l’une des espèces qui apparait en suivant les règles de la génération spontanée. Encore une fois, ce sont les conditions particulières du climat en Lozère, ainsi que l’absence d’hommes, qui ont permis à des amoncellements de graines de conifères de voir émerger le canis lupus.

    Certains savants, comme Louis Pasteur ont cherché à nier l’existence de la génération spontanée. Mais ce  loup lozérien est la preuve vivante qu’ils avaient tort !

    Hypothèse 3 : les loups de l’espace

    Une météorite dans laquelle se trouvaient des louveteaux s’est écrasée il y a quelques mois dans la forêt lozérienne. Cette dernière, nous l’écrivions plus haut, est étendue et déserte. L’impact n’a donc pas été observé et il parait très probable que l’endroit où il s’est produit restera inconnu à jamais.

    La météorite, cela va sans dire, provient d’une planète peuplée de loups.

    Bien que le loup ne soit pas un animal qui hiberne, il peut dans certaines conditions entrer dans un état de cryptobiose, c’est à dire voir son métabolisme ralentir ou même s’arrêter. Ainsi, les louveteaux ont pu parcourir des millions de kilomètres à bord d’une météorite gelée.

    Aucune planète voisine de la Terre, hébergeant des loups, n’a encore été découverte par les astronomes. Mais le voyage des animaux ayant duré longtemps, il n’est pas garanti que leur planète d’origine existe encore ou abrite une quelconque forme de vie.

    En conclusion…

    Espérons que les journalistes d’Europe 1 nous apporteront bientôt de nouveaux éléments, permettant de répondre aux questions passionnantes que leur article a suscitées !

    Note : source de la photo utilisée en tête d’article

    Mise à jour 27 mars 2009

    La Lozère Nouvelle du 13 mars 2009 annonce que c’est bien d’un loup qu’il s’agit, après les analyses ADN effectuées à Lyon. Voici l’article :

    Lozère Nouvelle 13 mars 2009 (cliquer pour agrandir)

    Lozère Nouvelle 13 mars 2009 (cliquer pour agrandir)

    Posté par Fabulatio à 18h04

  • 13 commentaires

    WP_Modern_Notepad
    • Ranouf a écrit (

      J’adore !!!

    • maïne!!! a écrit (

      comme le ginkgo biloba..

    • maïne!!! a écrit (

      suite…
      il y a longtemps que le loup est revenu en Lozère!
      http://www.loupsdugevaudan.com/www.loupsdugevaudan.com

    • cemar30 a écrit (

      Le retour du loup en Lozère est formidable.J’espère qu’il ne sagit pas d’un simple coup de pub pour y faire venir des visiteurs à 2 pattes; certains disent que se sont les écolos qui l’ont laché d’autres, que le loup se serait échappé du parc de ste lucie. 1 seul loup n’est pas viable pour développer l’espèce, il n’est peut être pas seul; On dit qu’ils chassent en groupe.

    • Gévaudan a écrit (

      D’où vient-il?…
      je ne sais pas, en tous cas… il revient chez lui!

      J’en suis ravie!!!!!
      Et je souhaite: la BIENVENUE à mes amis les loups!

    • Association Le Klan du Loup a écrit (

      L’article laisse indirectement croire que ce loup a été relâché par quelques farfelus ; pourquoi pas, il y a des c… partout !
      Mais pourquoi ne pas dire aussi que le loup, qui est actuellement dans l’arc alpin, se déplace et ce afin de rechercher de nouveaux territoires ?

      Salutations lupines.

      Le Klan du Loup

    • poirot a écrit (

      c’est super le loup est de retour en Lozér

    • devil43 a écrit (

      Salut à tous. Etant un admirateur tout comme vous de ce fabuleux animal, j’aimerais savoir si effectivement l’information a été confirmée de façon certaine par exemple de la part de la Préfecture…?
      Merci.

    • Fabulatio a écrit (

      Apparemment, aucune confirmation de ce type à ce jour. Pas de nouvelles non plus des analyses ADN qui devaient avoir lieu à Lyon… (ils ont du retard !)

    • Gévaudan a écrit (

      Enfin…
      c’est officiel!
      les résultats ADN, prouvent que « notre » loup en est bien un!
      un vrai de vrai!!! LOUP
      (confirmé par la préfecture)
      Faisons lui bon accueil!
      tuons le veau gras…
      le loup est revenu!!!!!
      J’attends notre rencontre!…
      on va se reconnaître!
      « mon » loup et moi!

    • dany a écrit (

      aujourd’hui mercredi, un beau soleil, une belle rivière , de belles fraises des bois …….hummmm belle journée! alors oui venons en au loup! et là je rigole plus: je ramassais des fraises des bois dans un chemin, oui je sais la maladie….ect, tant pis autant mourir de ça que d’être dévorée par les loups. bref lorsque au dessus ( 4m) dans le bois bien touffu, j’entends les broussailles qui craques! je me relève m’attends à voir un chevreil et là un dos gris (je pense à un vieux sanglier) suivi d’une queue très grosse et fournie, grise avec l’extremité sur 1/5è blanche…. je n’ai pas vu la tête!
      Et là je réalise que ce n’est ni un chevreuil, ni un sanglier, ni un chien qui ne sont pas en liberté ds le PNC! je dois bien réaliser que c’était un loup! j’ai ramassé 4 ou5 fraise en regardant partout et prise de panique j’ai battu en retraite fiça jusqu’à ma voiture. malgré tout peu rassurée

    • Cévenol a écrit (

      Des précisions sur cette obs’ Dany ? (dans quel secteur du PNC ?)

      Merci

    • Lozère Resa a écrit (

      Oui j’aurais bien aimé savoir également, ou précisement il a été vu ?

      Cdlt
      Vincent

    Écrire un commentaire

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
S'abonner aux articles

Geek mais pas trop sur Facebook
et sur Twitter !

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
over-blog.com - fan9 - shop6