[an error occurred while processing this directive]


  • Stacie Rumenap, de l'association Stop Child Predators

    Stacie Rumenap, de l'association Stop Child Predators

    « Google Street View permet à quiconque équipé d’une connexion internet, de circuler numériquement dans votre voisinage, de visualiser des panorama à 360° de qualité photographique, de votre maison, votre jardin, votre école, et dans certains cas, de vos enfants. (…) Il est terriblement simple (…) de visualiser les endroits où vos enfants se rassemblent. »

    C’est ce que Stacie Rumenap nous explique sur le site Stop Internet predators (halte aux prédateurs du net) dans une vidéo montrant combien il est facile de naviguer dans Google Street View.

    Rappelons que Google Street View est un système mis en place en mai 2007, permettant de se déplacer virtuellement dans les villes. Il est la version « terrestre » de Google Earth, service d’affichage de clichés aériens.

    À Paris, quelques rues ont déjà été « googleviewées ». Nous nous sommes rendus sur le site afin d’explorer la capitale ; la première image que nous avons consultée fut celle-ci. Constatez par vous-même le danger que représentent ce genre de clichés :

    Google Street View à Paris (cliquer pour agrandir)

    Le lien vers cette image sur le site Google View

    Si vous entamez une rotation sur la gauche, vous apercevrez des véhicules, et s’il vous prenait l’envie de zoomer, voici ce que vous pourriez voir :

    Oui, la plaque minéralogique de cette voiture est floutée. Par les logiciels de Google. Lesquels logiciels floutent aussi les visages des personnes apparaissant sur le site. Lesquels logiciels permettent à quiconque de signaler un contenu posant problème (scènes de violence dans la rues, par exemple).

    Par ailleurs, le site ne présente pas les images en direct, il ne s’agit pas de caméras, mais de photographies ayant été prises à un temps t. Je précise cela car l’une de mes connaissances s’étonnait dernièrement, de ce que la photo de sa maison dans Google Earth ne montrait pas sa voiture garée devant sa porte, à ce moment là. Non, ce n’est pas un satellite qui vous fournit les images en direct. Celles-ci ont été prises depuis un avion, il y a plusieurs mois.

    Il me semble qu’un prédateur sexuel aurait tout intérêt à se rendre sur place, afin d’observer le quartier de ses potentielles victimes, de visu, plutôt que de scruter des photos floues et mal cadrées, datant de plusieurs mois.

    Pourtant, de l’avis de Stacie Rumenap, « Google Street View représente une menace entièrement nouvelle qui pèse sur nos familles et nos enfants« . Car le logiciel permet de « reconstituer le chemin que prennent vos enfants pour se rendre à l’école« , ou « calculer la distance entre la porte d’entrée de votre maison et l’arrêt de bus« .

    Le site stopinternetpredators.org propose donc aux foyers de réclamer la destruction des images de leur voisinage.

    Mais, plus intéressant, il affiche le lien vers le site http://www.familywatchdog.us permettant de pister les ex-condamnés pour crimes sexuels. Une manière de prendre les pervers à contre-pied ?

    Voici un exemple de carte que l’on peut afficher sur ce site , après avoir indiqué son adresse de résidence :

    Une carte des prédateurs potentiels

    Une carte des prédateurs potentiels

    Les petits carrés représente, selon la couleur :

    - l’endroit où habite l’ex-condamné,
    - l’endroit où il travaille.

    Cliquez sur l’un des petits carrés, et voilà ce que vous obtiendrez :

    Et voilà le « prédateur », visage non flouté, avec de nombreuses informations personnelles le concernant. Précisons qu’il s’agit de quelqu’un qui a purgé sa peine. Tout cela sponsorisé par… une université.

    À propos de vie privée, qu’est-ce qui vous paraît le plus choquant ?

    Posté par Fabulatio à 18h19

  • 10 commentaires

    WP_Modern_Notepad
    • Pirlou a écrit (

      C’est vraiment des tarés ces ricains. Ils mettent la barre trop haut, peuvent pas s’empecher

    • Toussaint Alwess a écrit (

      Merde !!!
      entre ceux qui pissent n’importe où, ou font l’amour où ça leur chante, ceux qui sont aux premiers (et derniers) rangs des manifs… ceux qui se rendent chez celui-ci ou celui là…
      Tous aux abris, la guerre est déclarée… comment il s’appelait déjà celui du roman 1989…
      Œil de Moscou, œil made US, …
      je pense que tout ça progressera à la même vitesse que la fonte des glaces et la montée des eaux…des caméras waterproof ?

    • Robin a écrit (

      Je suis contre les 2 principes.

      Le fait de flouter les images est une bonne chose.

      Quand au site sur les prédateurs (et leur « tracking ») c’est du grand n’importe quoi !

    • Factran a écrit (

      Je trouve que c’est une très bonne chose. Mais il faudrait aussi afficher les prédateurs présumés, et pouvoir en ajouter soi-même dans la base de donnée, on en connaît tous quelques uns!. Rajouter l’adresse des parents aussi tiens.

    • Rémi a écrit (

      Yep, le roman c’est 1984 de Georges Orwell, et tu fais référence je pense à Big brother (is watching you) ;)

      C’est vrai que c’est à la fois bluffant ce que propose maintenant Google avec Earth et Streetview. A la fois bluffant et inquiétant quelque part aussi c’est vrai.

    • Josué a écrit (

      Le plus choquant est sans contredit le deuxième. Il ne respecte pas du tout le droit à la vie privée. Je me demande sérieusement ce que le gouvernement fait réellement afin de nous protéger des sois disant prédateur sexuel. Tout ça c’est rien de plus que de la poudre aux yeux.

    • soso a écrit (

      Tu es sûr que les images de Google Earth sont prises depuis un avion ? Et pas depuis un satellite ?

    • Fabulatio a écrit (

      Soso :
      Les images lointaines de Google Earth, comme celles des pays, des continents, de grandes régions, sont prises depuis des satellites. Mais les images des habitations, des villes vues de près, sont prises d’avion.

      Cependant, Google utilise maintenant un satellite très puissant, baptisé Geo-eye. Celui-ci a fourni ses premiers clichés il y a quelques jours. Voir par exemple cet article. L’auteur remarque que la qualité de l’image présentée rivalise avec celle des photographies prises par avion.

      On peut donc imaginer que dans un futur proche, Google puisse compléter son atlas Google Earth via ce satellite, sans plus avoir à recourir aux avions.

      Notons quand même que les satellites ne peuvent s’affranchir des turbulences atmosphériques et sont gênés par la couverture nuageuse, alors que les avions peuvent naviguer en dessous de celle-ci, si elle n’est pas trop basse.

    • Fabulatio a écrit (

      Soso (bis) :
      J’ai lu qu’une loi américaine interdisait que l’on diffuse des images satellitales de résolution inférieure à 50 cm. Mais je ne sais pas si c’est pareil avec les images prises d’avion ou d’hélicoptère.

      Le mode « bird’s eye » de Live Maps, pris depuis hélicoptère, me semble plus précis que cela… sans parler de Google Street View, dont les photos sont prises depuis une automobile. Les clichés via satellite sont apparemment surveillés de près par l’état US !

    • azrael a écrit (

      franchement, je pense que pour le site sur les prédateurs,c’est une très bonne chose!!respect de la vie privée? mais ou va-t-on?c’est crapules ont purgés une peine pour crimes sexuels,non?hé bien,tant pis pour eux!c’est le seul moyen que nous, parents, avons pour essayer de protéger nos enfants de ces pervers! moi,perso,j’aimerai assez savoir si mon voisin de quartier ou de palier est un prédateur qui risque de detruire la vie de mon bb. quand on sait que ces criminels sont souvent des récidivistes, qu’on ne me parle pas qu’ils ont purgés leur peine, c’est pas ça qui va me rassurée! et puis,ça fera réfléchir ceux qui aimerait bien mais qui n’ont pas encore sauter le pas, être fiché a vie ou se branler seul dans sa cuisine…a eux de choisir!

    Écrire un commentaire

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
S'abonner aux articles

Geek mais pas trop sur Facebook
et sur Twitter !

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
over-blog.com - fan9 - shop6